Grosse prise !

Nous voilà en Suède ! Nous comptons longer pendant notre trajet toute la côte suédoise. Nous décidons d’acheter une canne à pêche (bon je vous avoue que c’était mon fantasme depuis un moment alors nous y voilà). Je prend le temps de téléphoner à mon père pour qu’il me conseille sur le matériel à acheter. Une fois sorti du magasin, nous trouvons un endroit proche de l’eau pour monter la canne et partir immédiatement pêcher. Vive l’impatience !! Sous les conseils avisés de quelques Vanlifers j’accroche mon hameçon et mon leurre et c’est parti je laaaannnnce !!

Echec… rien du tout au bout de la ligne. Ce n’était peut être pas l’endroit idéal pour attraper quelque chose. 

 

Nous arrivons quelques jours plus tard sur un endroit en pleine forêt avec un point d’eau à côté et nous y apercevons quelques pêcheurs. Aussitôt je ressors ma canne et ne perd pas de temps à lancer ma ligne (entre temps nous avons acheter de nouveaux leurres puisque nous n’étions pas vraiment au top, cette fois-ci c’est la bonne ! ). 

Nouvel échec ! Ou devrais-je dire, je dois être le seul sur cette planète à avoir pêcher une moule avec une canne à pêche … Quoi qu’il en soit, cette moule d’eau douce d’une grandeur assez importante signifie que l’eau est de très bonne qualité. Après quelques moules pêchées hélas (que je remet aussitôt dans l’eau), j’attrape enfin mon premier poisson !! Un joli petit Sandre, que je relâche immédiatement mais qui me relance encore plus dans mon envie d’attraper quelque chose. 

Finalement, après cette formidable pêche, il n’y a rien que nous pourrons cuisiner ce soir. Je décide alors que demain matin je me lèverai tôt pour aller pêcher. Le lendemain je me lève donc à 7h30, il y a un soleil magnifique et la vue sur le lac est splendide. Je lance aussitôt et c’est parti ! Je pêche de nouveau une moule, j’étais ravi. Et à 9h30, pensant que j’avais de nouveau une moule, je sens ma ligne bouger et la remonte et voit un gros poisson au bout !! Mais que dois-je faire !!? Par peur de le perdre et sachant qu’il était lourd, je décide donc de l’échouer tranquillement sur le bord du lac. Magnifique, mon premier vrai poisson, un brochet de 60 cm !! Habituellement les brochets sont des poissons de trophées qui sont relâchés, mais je ne suis pas là pour faire un trophée mais plutôt pour le déjeuner de ce midi. Nous avons donc pu le déguster le midi lors d’un barbecue que nous avons inaugurer puisque nous l’avions acheté quelques jours auparavant. Sous les conseils avisés de ma maman pour la cuisine cette fois, nous l’avons donc fait grillé. 

Bon, le brochet n’est pas un poisson très fin et il a beaucoup beaucoup d’arrêtes mais ce fut notre première belle expérience en matière de pêche lors de ce tour d’Europe. Toutefois, si d’autres brochets venaient à se faire prendre, nous les lâcherons cette fois-ci. 

Laisser un commentaire

Fermer le menu